Le camping en Vendée

La Vendée est un département qui est lié à mon enfance, j’y ai passé toutes mes vacances d’été. Un terrain familial où nous nous retrouvions toute la famille. Un terrain qui a de nombreux souvenirs heureux.

Je savais en arrivant qu’il manquerait quelqu’un, Papi.
L’aller fut particulièrement bizarre puisque la dernière fois que j’ai pris le TGV c’était pour lui dire au revoir. Mais j’ai été heureuse de revoir ma grand-mère, les tantes, les oncles, les cousins, les cousines et de faire la connaissance d’un petit cousin que je ne connaissais pas encore.

Il y a deux ans nous avions passé un excellent séjour avec minipixel et son papa. Le souvenir que mon fils en avait gardé c’était la pêche à la ligne dans le marais et les batailles d’eau froide traditionnelles.
Sur ce terrain, nous n’avons pas l’électricité courante. Juste un point d’eau où il y a des WC, douche et lavabo. C’est tout. La cuisson c’est au gaz, le frigo c’est avec des pains de glace. Du vrai camping. C’est pas de la gnognote.

(suite…)

Le temps des vacances

IMG_0667-0.JPG

Après 15 jours en Normandie où je n’ai eu qu’un seul jour de pluie alors qu’il pleuvait sur toute la France, j’ai eu de la chance !
Je suis repartie à nouveau avec mon fils en vacances en Vendée.

Arrivés avec beaucoup d’avance à notre gare de départ, instinctivement quand son papa n’est pas là, il me dit tout ce qui se dit oralement.
Dans le bus, dans le RER, dans le TGV. Inlassablement, je lui dis que tout va bien. Je gère, qu’il y a pas de problème.

Il me répond que si, il y a un problème de RER mais que c’est pas dans notre sens. Je le suspecte de penser à son papa (parti en même temps que nous au travail) qui a pris le RER vers Paris puisque nous sommes partis vers Marne-la-vallée. Je ne dis rien. Je lui souris, je le rassure.

Pendant notre heure d’attente, nous avons flâné au kiosque, je lui ai acheté un casque audio puisque le sien était cassé. C’était l’occasion pour l’étrenner en plus entre les dessins animés, les jeux sur la tablette.
Un long voyage nous attend, il faut bien s’occuper.

L’heure arrive, nous montons dans notre TGV, on s’installe.
Mon fils s’empresse d’essayer son casque sur sa tablette.
Moi, impuissante face à son casque car je ne sais pas si le son est fort, si les gens autour entendent.

Je vois une grand-mère se retourner, je suspecte le son être trop fort, je dis rien. Je vois personne bouger par rapport au casque. Machinalement, je dis à mon fils de baisser un peu le son sans préciser pourquoi.

Et bizarrement de temps à autre, lui-même retire le casque et le met un peu plus loin de ses oreilles pour voir si on entend quelque chose puisque c’est quelque chose que je ne peux pas verifier ou contrôler.
Un petit manège qui dure un peu plus de 20 minutes.

Je trouve ça mignon et responsable de sa part car à 7 ans, on a certainement autre chose à penser qu’à devoir être autonome au niveau sonore.

Victor Hugo, le Baccalauréat

Photogravure de Victor Hugo 1883

Ces derniers temps, je vois des tweets sur le Baccalauréat, Victor Hugo, les grèves dans les transports en commun sur ma timeline.
Tout cela a réveillé des souvenirs.

L’année où j’ai passé mon bac, j’ai eu Emile Zola en français. Mes sujets portaient sur Germinal d’Émile Zola et le respect d’autrui de Victor Hugo, (j’ai un doute sur l’exactitude du second sujet).

Le matin quand je suis partie de chez moi pour aller passer mon bac de français, j’ai pris les transports en commun. J’étais partie avec plus d’une heure d’avance pour ne pas rater les épreuves. J’étais scolarisée dans un lycée spécialisé dans l’enseignement pour les sourds et malentendants à Paris.

(suite…)

Accessiday, y’a pas mieux pour tester de nouveaux appareils !

Photo prise par  Accessiday

Je n’avais pas connaissance de cet événement jusqu’à ce que je sois contactée par Willy Leloutre en février pour justement rendre cet évènement accessible.

Février passe, je suis sans emploi début mars.
Je me décide à proposer une conférence à l’équipe d’Accessiday.
Une conférence sur l’accessibilité des objets connectés.
Ça tombe bien, je viens juste de tomber dedans, j’ai installé de la domotique chez moi pour avoir une maison « accessible ».

1er avril : j’apprends que ma proposition a été retenue.
Non, ce n’est pas un poisson d’avril. Joie et stress !

(suite…)

Renaissance auditive #3

Anatomie de l'oreille

L’adaptation aux nouveaux appareils n’a pas été évidente cette semaine. Impression d’avoir un cerveau en vrac à force de décoder tous ces nouveaux sons que je ne connaissais pas.

Les nouveautés, je les ai listées pour me rendre compte :

Entendre les adolescents passer dans la rue, les entendre parler à travers le carreau.
Ce coucou, haut perché dans mon jardin, je l’entendais mais pas aussi distinctement. Là, j’ai l’impression qu’il est juste à côté de mon oreille.

Je suis allée mardi matin au think thank de media4d pour l’accessibilité des médias. Je me suis rendue compte que je pouvais entendre les gens souffler dans le micro. J’ai été d’ailleurs surprise d’entendre l’interlocuteur et de le voir faire. Avoir le son avec l’image est percutant.
Le son est bien plus net, je comprends mieux les gens.

Mais attention, entendre ne veut pas dire comprendre. (suite…)