Renaissance auditive

Oreille

Les appareils auditifs que je porte ne sont pas éternels, pas comme les diamants.

Après quelques années d’usage intensif journalier, après quelques réparations car la prothèse auditive est poussée au maximum de ses capacités pour me permettre d’avoir une récupération confortable avec ma capacité à l’utiliser, devient moins performant, moins efficace avec le temps. Il s’use comme toutes les machines !

Dernièrement, j’ai été essayer de nouveaux appareils, avec une pointe de stress, d’angoisse, d’émotion, ce sont de grands moments dans ma vie.
Un changement d’appareils c’est toujours bouleversant car ça a été pour moi, une avancée positive dans mon audition jusqu’à présent.

En 2004, quand je suis passée des appareils « analogiques » aux appareils « numériques » le changement a été énorme.
J’entendais des bruits que je n’avais jamais entendus. J’ai eu un gain de 10 décibels sur ma courbe d’audition avec les appareils.

Les murmures de personnes dans une église, un moment inoubliable.
J’avais les appareils depuis 15 minutes, je suis allée dans la rue pour justement m’imprégner de ce qui m’entoure.
Le hasard a fait qu’il y avait une église à côté. Je suis entrée sur la pointe des pieds pour ne pas faire de bruit sachant que je ne maîtrisais pas encore mes mouvements par rapport à mes appareils. Tout est amplifié, quand c’est nouveau, on est un peu plus maladroit. J’entre. Je fais 3 pas, et là j’entends du bruit. Je cherche sa provenance. Mon conjoint qui m’avait accompagnée, me disait que non, c’est silencieux. Je lui redis que non, y’a du bruit, je lui décris le bruit.

Et là, son visage s’illumine.

Il me dit que ce sont les gens qui murmurent leur prières. Je le regarde avec des yeux ronds.
Etonnée d’entendre ces murmures que je n’avais jamais entendus.  Les sons étaient plus clairs, plus nets. Ma voix était différente.

10 ans plus tard, j’ai parcouru du chemin, j’ai appris à entendre des sons, ré-appris à entendre aussi, appris à supporter certains bruits désagréables.
Ces nouveaux appareils que j’attends depuis quelques années déjà.
Sachant qu’une durée de vie moyenne est de 5 à 7 ans.  Aussi légers que les appareils que j’ai actuellement, je les ai enfilés comme une pantoufle de vair, avec beaucoup de délicatesse.

Les allumer.
Attendre d’entendre du bruit.
Attendre un son.
Entendre quelque chose.
Essayer de l’identifier.
Essayer de le comparer à ce que j’entends avec mes appareils actuels.
Être soufflée par ce son si net, si clair.
Entendre de nouveaux petits bruits.
Pleurer d’émotion.

Refaire un bilan de l’oreille droite, de l’oreille gauche, en stéréo.
Constater qu’il y a encore une fois un énorme gain de décibels, autant voire même plus qu’en 2004.

Je suis ressortie dans la rue hier m’imprégner de ces nouveaux sons. Ces automobiles si bruyantes, ces scooters qui accélèrent, les gens qui parlent à 3 mètres de moi, des claquements de talons moins agressifs que dans mon souvenir, le frottement de mes vêtements, ces bruits nouveaux.
Plus légers cette fois ci les nouveaux appareils, c’est le pavillon de mes oreilles marqué par les années d’utilisation qui va apprécier.

J’aime. J’aime tellement que je n’ai qu’une hâte, c’est de pouvoir les avoir.

Ces moments-là sont fatiguants, car ils nous demandent une attention accrue. Surtout, ils nous donnent mal à la tête.
Notre cerveau n’est pas habitué au changement.
C’est comme quand tu as une nouvelle paire de lunettes, t’as mal à la tête au bout d’une heure à la première utilisation. Les appareils auditifs c’est pareil.

 

Appareils de 2004 et les nouveaux
Non, ce n’est pas 1 euro, mais c’est pour donner une idée de taille.

Le changement c’est génial, la technologie elle avance, mais la prise en charge des appareils, elle n’a pas évolué. J’en ai parlé dans ce billet.

Quand est-ce que les pouvoirs publics vont vraiment faire quelque chose sur la prise en charge des prothèses auditives dont la part de financement de la sécurité sociale s’élève à 119,63 euros alors qu’ils coûtent aussi cher qu’une petite voiture d’occasion qu’on peut trouver sur le bon coin ? Ce n’est quand même pas un appareillage de confort, mais un appareillage qui nous permet de nous intégrer ?

En attendant, je refais le parcours du combattant pour remplir à nouveau des dossiers pour pouvoir me faire financer ces nouvelles prothèses auditives si prometteuses, si géniales, qui pourront me permettre d’entendre de nouveaux bruits tout simplement.

Tu as aimé, partage !

10 réponses sur “Renaissance auditive”

  1. Pauline dit :

    Texte très émouvant dans lequel je me retrouve totalement.
    De plus que je suis moi aussi dans la paperasse administrative (MDPH) pour me faire financer mes prochains appareils. Bon courage :)

  2. suri Nguyen dit :

    Oh c’est les derniers siemens ? Effectivement le son est trés intéressant ! le bruit de la rue plus agréable, les sons plus différenciés. J’ai eu les phonak naida entretemps, mais c’est vrai qu’entre ca et les premiers numériques ya pas photo la différence !

  3. Mayalili dit :

    Bon courage pour les démarches !!
    Toi avec le temps et grâce à la technologie tu gagnes des décibels et moi avec le temps et les voyages en avion je perds des décibels ^^’

  4. Toute Petite dit :

    Oh c’est fou, je n’aurais jamais pensé toutes les émotions que tu pouvais ressentir en utilisant un nouvel appareil et en découvrant de nouveaux sons… Bon courage pour tes démarches, et merci d’en parler et de nous sensibiliser sur le sujet!

  5. Titsev dit :

    C’est bizarre comme ces choses habituelles pour moi, d’un coup me frappent!
    Les petites choses auxquelles on ne fait pas attention mais sont précieuses pour d’autres… Allez viens chez moi, je te ferai écouter la mer!

  6. Trikoala dit :

    Et apprécier la bonne musique!! :)
    Ca m’a donné la même impression que les lunettes en effet. La petite légende avec la photo, j’ai bien rigolé :) Je comprends cette émotion lors de l’achat d’un nouvel appareil qui va nous accompagner pendant des années.

  7. Angelubies dit :

    Je suis toute émue, toutes ces émotions, tout ce que tu ressens… Ouah! merci de partager ça avec nous et bon courage dans tes démarches!

  8. rolland t dit :

    Et pour regarder la tele!
    Pour faire du sports les pbs d’humidite y a t’il des solutions
    Merci

  9. Louina dit :

    Franchement, avec le temps, j’en peux plus de ces bruits, il y en a trop, ca devient flou, confus. Bref fatigant. J’ai de la chance d’etre sourde, le silence est et sera toujours mon allié, le bruit mon ennemi. Du coup, depuis quelques temps, je ne porte mes protheses auditives que dans des circonstances rares. Faut pas forcement croire qu’elles procurent du plaisir à tous les sourds.

  10. Lili dit :

    Je me retrouve complètement dans ton post !
    Mis à part que la pose des appareils numériques datent un peu, j’avoue ne pas le souvenir de la différence avec les anciens…
    La seule chose qui m’a particulièrement touché, c’est les fonctions, les mode, et surtout, surtout… La musique ! Entendre directement dans les oreilles, même les appels de maman ou des amis… Sans gêner personne, et en un clic, revenir au mode normal où si jamais un entendant te parle t.as pas besoin de remettre tes appareils…

    J’ai quelques amis qui ne supportent pas les appareils, je pense qu’il y a deux raisons :
    - la première, le port d’appareils n’est pas anodin… On l’enfile pas comme ça et hop on entend !!! Il faut un très bon réglage ( dit bon audioprothésiste ), ensuite une adaptation régulière à constante …

    - la deuxième, les oreilles de la personnes ne supportent pas, ne sont pas aptes à recevoir des prothèses. Ça s’irrite trop facilement etc…

    Il y a toujours un cas par cas… L’essentiel est de trouver, son bonheur.

Laisser un commentaire